Emmanuel Hocquard / Madeleine Aktypi

Parutions été 2015


Emmanuel Hocquard, Un anniversaire

Madeleine Aktypi, Anableps

"Emmanuel Hocquard est né d’excellente humeur, à Paris, en avril 1937. Ainsi commence sa bio-bibliographie." Ainsi commence la notice consacrée à Emmanuel Hocquard sur le site des éditions POL où il a publié la plupart de ses livres; les plus récents: Méditations photographiques sur l'idée simple de nudité et Conditions de lumière. On citera en outre les cinq livres réunis sous le titre Une grammaire de Tanger, CIPM, Le refuge en Méditerranée, 2006-2012, Ruines à rebours, L'attente, 2010, et la reprise au format poche du livre publié en 1987 chez POL, Un privé à Tanger (Points, 2014). Emmanuel Hocquard a traduit de nombreux poètes américains, dont Charles Reznikoff, Michael Palmer, John Taggart. Il a dirigé avec Raquel Levy les éditions Orange Export Ltd, entre 1969 et 1986, et fondé en 1989 l'association Un bureau sur l’Atlantique, pour une meilleure connaissance, en France, de la poésie américaine contemporaine, notamment au moyen de publications de traductions dans la collection du même nom ainsi que dans la collection Format Américain, dirigée par Juliette Valéry. De 1992 à 2005, il a enseigné, à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, "langage et écriture".


D'Emmanuel Hocquard, contrat maint a déjà publié SilvaVarations sur le thème du jadis de Pascal Quignarden 2003.

Madeleine Aktypi est née à Athènes et vit à Paris. Poète, théoricienne et praticienne des médias, elle est l'auteure d'un livre-poème, Tables, publié à l'occasion de l'exposition "Black Coffee", Paris, 2014Depuis 2010, elle expérimente la poésie en réseau, travaillant sur diverses plateformes et formats non destinés à la poésie. Elle écrit et publie en ligne des ensembles de poèmes qui sont autant de processus ouverts: Pycnides, poèmes en morceaux simples, 2011, surrounded poetry, 2012, aradobopoems, 2013, televisualpoems, 2014. Elle a publié plusieurs essais (dont Phelps à Francfort dans le collectif: Voir les jeux vidéo, Perception, construction, fiction, dir. Elsa Boyer, Bayard, 2012) et a (ex- et in-) traduit divers textes théoriques (Jacques Derrida, Allan Sekula, Elisabeth Lebovici...) Elle enseigne la théorie des médias et l’histoire de l’art à l'ère de la culture numérique à l'Ecole Média Art, e|m|a|fructidor, à Chalon-sur-Saône ainsi qu'à l'Ecole de Recherche Graphique à Bruxelles.

Le site de Madeleine Aktypi réunit de très nombreux liens vers ses différents travaux, dont cette belle intervention au cours de la table ronde "Avec Chris Marker", BPI, Centre Pompidou, 2013, qui n'est pas sans rapport avec l'Anableps que contrat maint publie aujourd'hui.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire