Jean-Charles Depaule/Frédéric Forte

Parutions été 2017



Jean-Charles Depaule
7+1 extraits

Frédéric Forte
7 mélodies pour Mauricio Kagel

Jean-Charles Depaule est poète, traducteur, chercheur en sciences sociales. Il est notamment l’auteur de Comptoir central et Définition en cours (Le Bleu du Ciel, 2004 et 2013), ainsi que de Sur Place (cipM, 2011). Il a traduit plusieurs poètes contemporains de langue anglaise ainsi que de langue arabe dont Iskandar Habache: Quelques pointes de nuit; Ghassan Zaqtan: Suppléments au passé, avec Lotfi Nia; Rifa’t Sallam: Pierre flotte sur l’eau, avec Imane Riah (cipM / Spectres familiers, 2003, 2009, 2009). Il est également l’auteur de À travers le mur (avec la collaboration de Jean-Luc Arnaud) et de L’impossibilité du vide, une anthologie littéraire des espaces de la ville (éditions Parenthèses 2014 et 2016).

Traduit de l’arabe par Jean-Charles Depaule et Mostafa Kharoufi, contrat maint a publié les Flots de Paroles de Masbahi B., en 1999.

On peut entendre l’auteur parler et lire quelques extraits de d’écriture : je réponds, à l’occasion d’une soirée organisée en juillet 2014 par Double Change à la galerie éof (Paris), sur ce lien.

Frédéric Forte, poète, est notamment l’auteur de Opéras-minute, qui vient d'être réédité, et Une collecte (tous deux au Théâtre Typographique, 2005-2017 et 2008), de plusieurs livres aux éditions de l’Attente dont 33 sonnets plats (2012), et de Dire ouf (P.O.L, 2016). Il est également cotraducteur, de l’allemand, avec Bénédicte Vilgrain, de Oskar Pastior: 21 Poèmes-anagrammes d’après Hebel (TH.TY., 2008), et, de l’anglais, traducteur de Hors-cage de Michelle Noteboom (l’Attente, 2010) et de deux livres de Guy Bennett, Poèmes évidents et Ce livre (l’Attente, 2015 et 2017).

Pour en savoir plus à propos de Système Jiănpŭ, on peut consulter les pages que Frédéric Forte a consacré à cette réflexion sur le site de l’oulipo, dont il est membre.

De Frédéric Forte, contrat maint a précédemment publié Toujours perdue la neuve entrée, en 2009.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire